Méditer ! La méditation est-elle vraiment ce qu’on nous dit, la communication sur le sujet ne vente-t-elle pas de façon trop commerciale les mérites d’une pratique au quotidien ?

Méditer ! La méditation est-elle vraiment ce qu’on nous dit, la communication sur le sujet ne vente-t-elle pas de façon trop commerciale les mérites d’une pratique au quotidien ?

A la télé, dans les magazines, à la radio, sur le net, y’en a partout ! Tout est bon pour vanter les mérites de la méditation ! un peu de ZEN par ci, un peu de pleine conscience par là !

C’est certainement ce que se disent bon nombre de gens qui, voyant tous ces livres, conférences, vidéos sur le net, émissions en tout genre et j’en passe, se demandent pourquoi une certaine catégorie de personnes bien intentionnées voudraient à tout prix qu’on s’assoit pour méditer, et à les entendre tous, c’est si facile et y’a plus qu’à, et votre vie va changer en profondeur en si peu de temps….

Et vous avez raison, enfin pas sur tout quand même…

Il y a en effet beaucoup de communication, sur tous types de supports, qui font la promotion de la méditation. Et vous avez encore raison de vous interroger lorsque vous lisez ou entendez que c’est facile de méditer, que les effets viendront rapidement. (Ne prenez surtout pas pour argent comptant ce qu’on vous dit sans un minimum de vérification par vous-même, c’est une précaution d’usage qui se révèle souvent fort utile dans beaucoup de situations mais je ne dois probablement rien vous apprendre sur ce point). Essayons d’y voir un peu plus clair.

Des auteurs tels que Christophe André, Thierry Janssen, Jack Kornfield, Jon Kabat-Zinn ou Fabrice Midal ont connus ces dernières années un succès grandissant qui a permis de proposer au plus grand nombre divers ouvrages traitant de la méditation de pleine conscience. Pour les avoir moi-même presque tous lu, je dois avouer qu’ils permettent d’avoir une idée générale sur ce qu’est la pratique et ont engendrés un élan de popularisation sur le sujet. Et quoi qu’on en pense, c’est plutôt réussit. Et quand je lis des témoignages de gens qui ont pu s’essayer à la médiation et en faire par la suite une pratique quotidienne qui leur apporte beaucoup, je ne peux qu’applaudir ces auteurs. J’ai moi-même pu tirer quelques enseignements très utiles qui m’ont aidé à franchir une étape importante dans ma pratique et pour cela je leur en suis très reconnaissant. Je ne pense donc pas que l’appât du gain ou de la célébrité soit le moteur dans la vie de ces auteurs qui pratiquent eux-même au quotidien. Il me semble nettement plus juste de dire que c’est bien leur envie de transmettre leur savoir qui les anime.

 

Pour autant, méditer est-il facile ?

Les résultats que nous attendons viendront-ils de suite ? notre vie va-t-elle changer en profondeur ?
Globalement, la communication sur ces 3 points n’est pas souvent très « objective » à mon sens. Pour autant, je pense que ce n’est pas toujours intentionnel. Elle s’adresse au plus grand nombre pour sensibiliser les gens sur le potentiel de la méditation et ne peut que difficilement aborder le cas par cas.
Et qu’en serait-il si tout le monde savait que la méditation ne conviendra pas systématiquement à chacun, qu’en fonction des personnes les bénéfices n’arriveront pas rapidement, que certains devront faire plus d’efforts que d’autres en étant davantage tenaces afin de ne pas se décourager, que les changements qui se produiront en nous ne seront pas forcément ceux que nous attendions en priorité ?
Je pense que nous connaissons tous la réponse. Moins de gens seraient probablement tentés par l’aventure et ce serait dommage. Renoncer avant d’avoir commencer ôterait une chance de changement profond aux moins motivés, et ce serait un beau gâchis.

Et quand on y pense, quel bonheur de se voir récompenser de suite d’un effort fait à l’instant, quel pic de joie d’avoir un retour sur investissement super rapidement, que l’on peut mesurer de manière certaine et de se dire enfin, CA Y’EST, J’AI CE QUE JE VOULAIS ! Au fond, c’est humain de penser tout ça, même le petit chien aime avoir son sucre quand il a bien fait ce qui lui était demandé, alors pourquoi pas nous ?

Et bien, désolé de vous stopper en plein élan de rêverie si c’est ce que vous pensez mais avec la méditation, ça ne marche pas de cette façon. La pratique n’a que faire de nos comportements d’enfants gâtés. Si vous vous êtes forgé cette idée au travers des informations que vous avez trouvées sur le sujet, c’est que soit vous n’avez pas eu de lecture d’ouvrages sincèrement authentiques, soit votre esprit vous a joué des tours (je reviendrais sur ce point plus tard). Quoiqu’il en soit, il est toujours temps de remettre les choses en place, surtout lorsqu’il s’agit de bien démarrer dans la méditation, savoir à quoi s’attendre pour ne pas s’essouffler au bout de 100m. Rassurez-vous, ce n’est pas le bagne non plus. Voyons comment ça se passe dans la réalité terrain, lisez l’article suivant « La méditation est-elle pour tout le monde ? Comment bien se lancer dans la méditation » et vous pourriez être surpris…

 

Bonne lecture et à très bientôt

Jérôme

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *