Méditation et relaxation, quelle différence ?

Méditation et relaxation, quelle différence ?

 

 

La méditation est souvent associée à la relaxation. Ce sont pourtant deux choses différentes qu’il convient d’expliquer pour y voir plus clair et ne pas se tromper sur le l’objectif propre à la pratique de chacune.

 

Regardons d’abord du côté des définitions proposées par les dictionnaires.

Relaxation : Relâchement d’une tension musculaire destiné à provoquer une détente physique ; détente, délassement

Méditation : (extrait de Wikipedia/org) « …Elle consiste souvent en une attention portée sur un certain objet de pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d’en approfondir le sens) ou sur soi (dans le but de pratique méditative afin de réaliser son identité spirituelle)… C’est une pratique visant à produire la paix intérieure, la vacuité de l’esprit, des états de conscience modifiés ou l’apaisement progressif du mental… »

 

En effet, la relaxation vise à atteindre volontairement un état de relâchement de toutes les tensions du corps et de l’esprit, grâce à différentes pratiques (relaxation progressive, exercices de respiration, yoga, visualisation guidée etc…). Des exercices précis permettent d’agir directement sur les états invalidants tels que le stress excessif ou l’angoisse par exemple, en déclenchant ce qu’on appel « une réponse de relaxation ».

 

A contrario, la méditation n’a pas pour objectif la détente et la relaxation. Avant d’aller plus loin dans les explications, je vous invite à lire, entre autre, l’article « La méditation est-elle pour tout le monde ? » disponible sur le site.

La détente et la relaxation peuvent être une des conséquences de la méditation mais ne sont en aucun cas le but recherché lors de la pratique. D’ailleurs, vous risqueriez d’être souvent déçu puisqu’elles ne sont pas toujours au rendez-vous. La méditation consiste à être ouvert à ce qui se présente à chaque instant, et n’a pas vocation à changer volontairement notre état.

Par exemple, si vous êtes anxieux, vous devrez simplement constater cet état, sans pour autant chercher à le modifier, juste observer, sans interagir. Il se peut que votre anxiété disparaisse ou s’atténue mais ce ne sera pas la conséquence de votre action volontaire. Aussi, si vous sentez localement une tension musculaire, le fait de poser votre attention dessus suffira à la relâcher la plupart du temps, sans que ce soit le but non plus. Il se peut d’ailleurs qu’elle revienne régulièrement pendant la pratique !

Quant à la méditation sur un objet de pensée, inutile de rappeler qu’elle vise à nous faire découvrir le sens profond de l’objet en question, donc n’a pas vocation à nous relaxer, même si cela peut-être une des conséquences de la pratique, comme expliqué précédemment.

 

Vous aurez compris que la différence significative entre la médiation et la relaxation se trouve dans le but de la pratique et les conséquences propres à chacune. La relaxation est là pour obtenir délibérément une détente, la médiation est là pour nous livrer le sens profond de l’objet de notre pratique ou apprendre à nous libérer de nos pensées, savoir prendre du recul quant à elles et rester dans l’instant présent, disponible à ce qui se présente. C’est ainsi que, entre autre, nous apprenons et voyons comment notre esprit fonctionne.

 

Je vous souhaite une excellente pratique et à bientôt.

 

Jérôme

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *