A qui s’adresse le Programme Révélez votre mieux être ?

Version audio de cet article. http://www.jfl-mieuxetre.com/wp-content/uploads/2018/06/Audio-article-Pré-annonce-lancement-du-Programme-Révélez-votre-mieux-être.m4a   Bonjour, bienvenu dans cet article écrit pour vous présenter à qui s’adresse le Programme « Révélez votre mieux-être ». Quelle que soit votre condition sociale (ouvrier, cadre sup ou chômeur), vos origines, votre passé (même s’il a été mouvementé), vos croyances religieuses (je dis bien TOUTES!), vos hobbys, votre style de musique (du hard rock au rap en passant par le jazz), votre vie de couple, votre condition physique ou votre âge bref, quelle que soit la façon dont vous êtes et vivez, le programme «Révélez votre mieux-être» s’adresse à TOUS puisque la méditation est faite pour TOUS.   Faut-il être d’un calme naturel pour méditer ? J’ajoute aussi pour ceux qui pensent qu’il faut être calme, souriant, bienveillant et tout gentil pour démarrer la méditation, qu’il va falloir radicalement changer sa façon d’être, son style de musique favori, changer de look pour « avoir l’air d’un méditant » du style troquer son perfecto pour une « veste en coton bio », devenir végétarien, ne plus faire ce qu’on aime et croyez « non compatible » avec la méditation, vous avez tout faux ! Pour reprendre le slogan d’une chaîne de restaurant très connue, « venez comme vous êtes ! ». C’est tout. Vous arrivez avec votre passé, votre éducation, vos habitudes, votre culture, vos blessures, vos échecs et vos succès, c’est ce qui fait que vous êtes comme vous êtes et du coup, constitue votre point de départ dans l’aventure de la méditation. Tout part de là, que vous aimiez ou non ce que vous êtes. Le Programme va vous aider à acquérir les outils qui vous feront aller mieux, voire encore mieux pour ceux qui se sentent déjà bien dans leurs basquettes mais pensent qu’ils ont encore une marge de manœuvre (y’en a toujours un peu!). En effet, inutile de croire qu’il faut porter toute la misère du monde sur ses épaules pour se lancer dans la méditation. Si l’ont fait une analogie avec le sport, on ne démarre pas forcement une activité physique parce-que l’on est en surcharge pondérale ou souffrons d’un manque d’énergie, c’est peut-être aussi pour garder le capital santé que l’on a déjà ou bien, parce-que l’on souhaite être encore plus en forme, tout simplement. Et lorsque l’on s’intéresse un peu aux bienfaits...

Lire la suite

Osez la bienveillance !

  Audio de l’article « Osons la bienveillance ! » Chaque article publié sur le site a son équivalent en format audio, disponible pour ceux qui veulent avoir le choix entre écouter ou lire. N’hésitez pas à m’envoyer un mail si vous souhaitez obtenir le fichier en format MP3, pour l’écouter sur votre smatphone par exemple : contact@jfl-mieuxetre.com Vous ne recevrez que l’article souhaité si vous le demandez, vous n’avez qu’à le dire, tout simplement. pour télécharger directement l’audio de cet article (2 ou 3 secondes suffisent), cliquer ici : Télécharger le MP3 Je vous souhaite une excellente écoute et à bientôt.   http://www.jfl-mieuxetre.com/wp-content/uploads/2017/06/Osez-la-bienveillance-.mp3   JFL...

Lire la suite

Osez la bienveillance !

    Article disponible en version MP3   Même si le mot bienveillance fait beaucoup parler de lui depuis quelque temps, voyons quelles définitions nous pouvons trouver dans le dictionnaire : « Disposition d’esprit inclinant à la compréhension, à l’indulgence envers autrui » ou encore « Disposition favorable envers quelqu’un ». Quant au mot « bienveillant », on trouve : « qui se montre attentif au bien et au bonheur des autres ». Et si, maintenant, tout ceci s’appliquait envers nous-mêmes, si nous saupoudrions un peu de bienveillance non seulement dans notre quotidien afin de nous alléger la vie mais surtout, lors de notre pratique de méditation ?  En effet, le sujet mérite d’être creusé puisque la bienveillance et la méditation sont inséparables. Allons voir aussi ce que n’est pas la bienveillance.   Une mise au clair s’impose. Avant toutes choses, je précise qu’il ne faut pas confondre bienveillance avec mollesse, niaiserie ou faiblesse qui sont des états invalidants en toute situation. La mollesse et la faiblesse n’apportent pas de solidité fasse aux événements, tandis que la niaiserie ne permet pas de comprendre objectivement ce qui se passe. Autant dire qu’elles ne favorisent pas en nous l’apparition d’attitudes ou de réponses appropriées. La bienveillance est à l’opposé de tout cela. Par exemple, les parents veulent le bien de leurs enfants, ils font de leur mieux pour s’occuper d’eux et ça passe par l’écoute de leurs soucis, leurs inquiétudes et interrogations, le but étant de les aider à comprendre leur environnement, faire les bons choix ou simplement les écouter puisque des fois il suffit de peu pour qu’ils aillent mieux. Pour autant, s’il convient d’exprimer leur désaccord ou intervenir énergiquement, les parents le ferons avec la volonté d’agir dans l’intérêt de leurs enfants, c’est en tous cas cette intention qui les motive. Simplement, c’est faire preuve de bienveillance que d’agir ainsi.     La bienveillance appliquée à la méditation. Pendant les séances, le méditant est face à ce qui se passe en lui : joie, colère, ennui, lassitude, apaisement, bien-être, flot d’idées, mental calme, rêverie, peur, souvenirs, plaisir ou rien de particulier (neutre) etc…, tout ceci est normal. Ce panel de sensations ou manifestations mentales peut emmener l’attention du méditant, momentanément mais de manière répétée, assez loin de l’instant présent. Classique. Mais en fonction de la personnalité...

Lire la suite

Quelques livres…

Ci-après une liste de livres bien adaptés aux pratiquants débutants. Ils présentent sous différentes formes ce qu’est la méditation, bonne lecture à vous : « Méditer au quotidien » – Vénérable Henepola Gunaratana – édition Poche Marabout « Méditer, jour après jour » – Livre + CD – Christophe André – édition L’iconoclaste « 52 façons de pratiquer la pleine conscience » – Jan Chozen Bays – édition J’ai Lu collection Bien être « Pratique de la méditation » – Fabrice Midal – Livre + CD – édition Le livre de...

Lire la suite

Une retraite pour méditer (dernière partie)

      2ème partie de l’article.     Avez-vous le niveau et y arriverez-vous ?   Si vous avez eu les enseignements de base pour apprendre à méditer (les 8 semaines de MBSR par exemple) et que vous pratiquez déjà un peu, vous serrez à votre place dans ce type de retraite. Quoi qu’il en soit, avant votre inscription, vous aurez un premier échange avec l’enseignant(e), notamment avec Anne pour ses retraites. L’objectif est de vérifier ensemble l’adéquation entre les attendus de chacun. Pour ma part, j’ai vu tous les débutants très satisfaits de leur séjour donc pourquoi pas vous si vous êtes novice et hésitez ? D’ailleurs, si vous avez un réel intérêt pour la méditation, une retraite sera à mon sens inévitable pour apprendre sur vous-même et progresser sur la voie du mieux-être.     Pratiquer parmi les autres.   Avant ma toute première retraite, j’avais l’habitude de méditer seul. C’est pourquoi l’idée de me retrouver en compagnie d’autres méditants et sentir leur éventuel regard sur moi me dérangeait un peu. Avec le recul, je m’aperçois combien cette crainte n’était pas fondée. En effet, les participants à une retraite sont là pour les mêmes raisons que vous et l’état d’esprit ne va pas du tout dans le sens du jugement des autres. Bien entendu, nos propres pensées sont ce qu’elles sont, il y aura toujours en nous une part de critiques automatiques envers l’autre mais rien qui n’aille à l’encontre de l’atmosphère bienveillante générale. Les gens ne sont pas là pour ça et ont mieux à faire. Il est d’ailleurs intéressant de remarquer, lors d’une retraite, notre propre cinéma mental qui nous suggère que telle ou telle personne doit penser ceci ou cela de nous. C’est une expérience très révélatrice sur nous-mêmes.   Alors allez-y tranquille sur ce point là. Les autres sont là pour s’occuper d’eux-mêmes et non pas de vous.     Les préjugés, fondés ou non ?   Sujet délicat mais qui doit être abordé pour tenter d’éclairer ceux qui sont intéressés par une retraite. Le sujet des sectes est selon moi celui qui reste en toile de fond et peut provoquer la suspicion chez certains. En effet, nous avons tous entendu parler de personnes qui se sont laisser embarquer par...

Lire la suite

Une retraite pour méditer (1ère partie).

      Si vous lisez cet article, c’est probablement parce-que vous êtes curieux voire intéressé par la retraite. Mais peut-être vous posez-vous plein de questions et hésitez à franchir le cap ? En effet, vous devez vous demander ce qu’on y fait, dans quel genre d’endroit ça se passe, si c’est bien pour vous et si vous avez le niveau, est-ce-que ce ne sera pas trop dure ou trop long, y arriverez-vous, qu’est-ce-qu’on y mange, est-ce facile de pratiquer parmi d’autres personnes, le regard des autres sur vous aura quel effet, le silence vous conviendra-t-il et globalement, qu’est-ce-qu’une retraite ? J’aborderais donc ces questions ainsi que certaines idées reçues et préjugés sur lesquels il est utile de s’attarder un peu.     Un moment privilégié pour s’occuper de soi.   Cela peut paraître anachronique mais on prends le temps de s’occuper uniquement de soi ! Il n’est en effet plus trop d’usage dans notre société actuelle de décider d’être attentif à soi pendant plusieurs jours. Et oui, je parle bien d’égoïsme ! Mais d’un égoïsme utile et saint, celui qui vous fait du bien et vous rend service, celui qui aura aussi un effet positif indirect sur votre entourage. Et pour ceux qui pourraient ressentir un peu de culpabilité à l’idée de ne penser uniquement qu’à soi, pendant plusieurs jours d’affilés, soyez à l’aise et gardez à l’esprit cette phrase : « S’occuper de soi dans le but d’améliorer notre mieux-être, c’est aussi se donner les moyens d’être chaque jour un peu plus bienveillant avec les autres. »   D’ailleurs, quand on y réfléchit 5 minutes, avez-vous déjà été accueillant/sympathique avec quelqu’un lorsque vous étiez en colère ou tout simplement mal luné, fatigué ou agacé ? Je ne pense pas. A contrario, si vous aviez rencontré cette même personne, dans une situation identique, mais cette fois après avoir fait une bonne séance de sport, un massage ou toute autre activité qui apporte du bien être, auriez-vous pu être plus accueillant et sympathique ? Vous connaissez la réponse.   Alors vous conviendrez peut-être plus aisément que, prendre le temps de s’occuper de soi afin d’en tirer des effets bénéfiques pour nous-mêmes avant tout, aura forcément des effets positifs sur les personnes que vous rencontrerez. Et vous pouvez être certain que faire des retraites...

Lire la suite