Qui suis-je ?

Bonjour,

Vous devez probablement vous demander qui je suis et quelle est mon histoire quant à la pratique de la méditation.
En lisant cet article, vous trouverez les réponses à vos questions.

Cela fait 25 ans que j’ai commencé à m’intéresser aux techniques (méditation, yoga, qi qong etc…) qui pourraient m’apporter un mieux-être. Etant plus jeune, j’ai pris conscience qu’il était possible d’améliorer notre vie en agissant sur soi-même. C’est à travers les arts martiaux que j’ai découvert notre capacité à se changer en profondeur. Tout est parti de là.

J’ai commencé à acheter des livres et des magazines spécialisés pour essayer d’acquérir des techniques qui permettent de maîtriser son esprit, sa colère, sa peur, être plus calme même pendant la tempête, être plus sûr de soi et acquérir un savoir être à toute épreuve.
A cette époque, j’habitais dans une petite ville de province et internet, il y a plus de 25 ans, n’était pas encore à la portée de tout le monde, peut-être par certains professionnels et à l’étranger à la rigueur…
J’ai donc fait avec les moyens du bord, autrement dit avec peu.

 

 

Le démarrage de la pratique.

 

Au fil des années, j’ai commencé à méditer, seul, avec peu de connaissances sur le sujet et sans aide extérieure, autant dire que l’expérience n’a pas été concluante sur le moment donc j’ai préféré tout stopper, à tort ou à raison, mais en sachant que je reprendrais un jour. Ensuite, les années ont passé sans que je pratique la méditation, juste une bonne activité sportive, un peu de yoga et de la relaxation à l’occasion.

Jusqu’au jour où, il y a plusieurs années, ma vie a pris un changement de cap radical et pas facile à traverser. C’est là que j’ai décidé de reprendre les choses en main pour m’aider à traverser cette période difficile. Il fallait que ça change et surtout que JE revois ma façon de voir les choses. La recherche d’un mieux-être était repartie mais cette fois avec plus de motivation et de moyens. J’ai donc redémarré, comme il y a 25 ans, par lire des ouvrages spécialisés dans la méditation et surtout, avec le web comme source d’approvisionnement sur le sujet, et c’est ce qui a fait toute la différence.
Au fil du temps, je me suis formé auprès des meilleurs en participant dans un premier temps à des cycles de formation payants, disponibles sur le web, j’ai ensuite participé à un cycle de formation in situe incluant des pratiques quotidiennes chez soi et une pratique hebdomadaire en groupe suivie par des enseignants spécialisés et surtout, j’ai eu le privilège d’apprendre beaucoup lors de retraites dirigées par des spécialistes et grands pratiquants notamment dans le domaine de la Mindfullness (méditation de pleine conscience).
Et bien entendu, j’ai une pratique quotidienne sans quoi tout cela n’aurait plus de sens.

 

De manière générale et synthétique, je dirais que la méditation m’a apporté un recul nécessaire face à mes pensées, cela ne vous dira pas forcément grand-chose à ce stade de votre découverte de la méditation mais croyez-mois, c’est ainsi que l’on peut changer notre comportement et donc, notre vie. En effet, tant que vous ne voyez pas comment fonctionne votre esprit, comment se manifestent vos pensées, quelle est leur qualité et leur impact, vous aurez beaucoup de mal à intervenir sur les causes de votre mal être ou simplement, entraver ce qui ne vous apporte pas de bonheur sans pour autant que ce soit grave non plus. Mais ce sont souvent les petits maux du quotidien qui sont les plus corrosifs.

 

Avant d’écrire ce que m’ont apportées ces années de pratique, je tiens à préciser que je ne suis pas PARFAIT, que je ne le deviendrais jamais, que personne ne le deviendra non plus, que la perfection est une chimère qui, justement lorsqu’on essai de l’atteindre, provoque en nous l’effet inverse. Et d’ailleurs, qu’est-ce qu’être parfait ? En ce qui me concerne, je n’ai pas la réponse et vous ?
Cette précision étant apportée, voici donc les bénéfices de ma pratique : principalement, je sais mieux profiter des moments simples de la vie, sans vouloir être ailleurs ou faire autre chose.  Je suis beaucoup moins souvent embarqué par la colère (ce qui n’était pas chose simple pour moi !), j’ai plus de patience, plus de stabilité émotionnelle face aux circonstances de la vie, plus de résilience et moins de rancœur.

 

Pour autant, je sais hausser le ton lorsque c’est nécessaire, c’est important de le préciser puisque bon nombre de gens pensent qu’un méditant devient une personne qui se laisse faire, ne dit jamais rien et accepte tout. Et c’est justement le contraire. Au fur et à mesure de la pratique, un méditant sera plus armé pour apprécier ce qu’il convient de faire en fonction de la situation au lieu d’agir par automatisme (l’automatisme est souvent plutôt dévastateur !). En quelques sortes, « le curseur » est au bon endroit, « le thermostat » est mieux réglé et l’on répond de manière plus appropriée aux situations qui se présentent. En tout cas, les «dérapages» sont nettement moins fréquents et plus «assagis».

 

 

Et pourquoi pas aider ceux qui le souhaitent ?

 

C’est maintenant pour moi le temps de partager le fruit de toutes ces années avec ceux qui le souhaitent, avec ceux qui croient en leur capacité de changement et donc, d’accroître leur mieux-être. Si vous êtes prêts à vous laisser surprendre par cette aventure humaine qu’est la pratique de la méditation, si au fond de vous vous voulez que les choses changent dans votre vie, si par exemple vous souhaitez devenir une meilleure version de vous-même pour vos enfants ou vos proches alors, vous êtes sur le bon site pour acquérir les outils et méthodes qui vous mettront sur les rails (programme « Révélez votre mieux-être »). Croyez en vous, faites-vous confiance, vous êtes aussi doué que ceux qui ont déjà progressé sur la route du mieux-être, sachez vous offrir l’opportunité de vivre mieux. N’attendez pas que la joie et le bonheur viennent uniquement de l’extérieur, apprenez à cultiver votre source intérieur, c’est une valeur sure qui a fait ses preuves depuis bien longtemps. N’oubliez jamais que le bonheur authentique vient de l’intérieur, le reste n’est que du bonus même si le confort matériel est appréciable et facilite grandement la vie. Mais vous viendrait-il l’idée d’aller cultiver vos fruits et vos légumes dans le jardin d’un inconnu ? Non, bien évidemment, donc orientez votre travail sur votre jardin en priorité, la récolte viendra tôt ou tard, mais à coup sûr.

 

Au plaisir de vous aider à améliorer votre mieux-être.

 

Jérôme

contact@jfl-mieuxetre.com